Prendre le bus à Artigues

La question des déplacements est une des principales préoccupations de nos concitoyens.Bus Artigues

La concertation réalisée par la précédente municipalité dans le cadre de l’adoption du nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) l’avait montré. Le PLU intégre un Plan des Déplacements Urbains (PDU) visant à réduire la part de la voiture individuelle dans nos trajets.  Cela devrait passer par une meilleure performance des réseaux de transports collectifs. Encore très récemment, une enquête du journal SUD-OUEST auprès de ses lecteurs de l’agglomération bordelaise relevait l’importance de la problématique transports.

Dans ce contexte,

le premier reproche qu’on peut faire à l’actuelle municipalité suite à la découverte quelques jours avant la rentrée de septembre de cette année des ajustements du réseau de bus TBC sur notre commune, est l’absence de concertation et donc de connaissance des besoins des habitants. À juste titre, les habitants des quartiers Lestrille, Técheney, et Peyrou ont le sentiment d’avoir été sacrifiés par l’arrêt de la ligne 67 en journée, seuls 8 passages étant conservés (2 le matin et 6 en fin d’après midi) sur les 19 assurés jusqu’en juin 2015 ; sous la pression des riverains de ces secteurs, le maire a d’ailleurs dû en catastrophe reconnaître son erreur et élargir les périodes de passage de cette ligne pour qu’au moins les actifs et lycéens/étudiants puissent partir et revenir de Bordeaux matin et soir (3 passages le matin, un premier départ de La Buttinière ajouté à 6H30 pour passer dans ces quartiers vers 6H45, et 7 passages en soirée, un dernier départ de La Buttinière ajouté à 19H05). Il n’en reste pas moins qu’en journée, le service proposé, à travers la nouvelle ligne 63, n’est pas du tout du même niveau. La fréquence est d’un seul passage par heure contre toutes les 45 minutes en heures creuses avant l’été 2015. Le tracé ne conduit plus à La Buttinière en 15 minutes. Au lieu de cela, le 63 amène à Dravemont (fréquence de TRAM deux fois moindre), en 30 minutes. Les liaisons Artigues Nord / Bordeaux sont beaucoup plus longues.

Outre la méthode contestable,

la création de la nouvelle ligne 63, si elle peut être approuvée en ce qu’elle offre un service au quartier Feydeau qui en avait besoin, et tente une liaison intra commune qui peut être intéressante, a donc été gâchée par l’abandon des quartiers au nord de la RN89 ; elle présente de plus sur le fond une faiblesse importante par une fréquence très faible (1 passage par heure) qui ne permet pas de fidéliser les usagers. Son terminus à Dravemont pose également question puisqu’il ne permet pas une correspondance efficace avec le TRAM (retour en arrière pour la plupart des habitants souhaitant avant tout rejoindre Bordeaux au plus direct, et fréquences moindres qu’à La Buttinière) ; on peut même se demander si la motivation de la municipalité n’est pas avant tout d’offrir avec cette ligne une desserte du collège privé Sainte Claire à Floirac Dravemont, au détriment de l’attractivité de notre collège de secteur Jean Jaurès à Cenon.

Dans un objectif d’apporter une réponse à tous,

mais aussi dans un souci de maîtrise des dépenses, nous proposons donc d’étudier la possibilité d’offrir un service compensatoire léger, type navette FLEXO 68 fonctionnant les samedis et dimanches, ou au moins transport sur réservation téléphonique (comme on a connu avec l’ex RESAGO les dimanches avant 2010) pour les quartiers au nord de la N89, dans les plages horaires désormais non couvertes en semaine par la ligne 67. Ce service répondrait ainsi aux besoins ponctuels comme ceux exprimés dans votre message au nom de la dame qui doit rendre visite chaque jour à son mari hospitalisé ou d’une aide ménagère qui nous a indiqué craindre de ne pas pouvoir conserver son emploi auprès d’une famille habitant ces quartiers.

Parallèlement, de manière très pratique, et à coût inchangé,

la société KEOLIS exploitant du réseau devra être invitée à travailler sur les horaires de passage respectifs afin que les lignes 63 et 67, lorsqu’elles co-fonctionnent les matins et soirées, soient coordonnées, pour ne pas passer quasi simultanément comme aujourd’hui dans ces quartiers du nord de la commune mais au contraire de manière étalée afin d’offrir un service plus efficace et donc attractif, permettant à chacun d’entre nous de moins recourir à la voiture.

Sur le même sujet, dans la presse : SO 010915 Nouvelles lignes TBC 63 et 67

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.