Interview de Mme Jacquet à France Bleue Gironde

Le reportage de la journaliste Aurélie Bambuck, de France Bleue, le 21 février 17, a donné la parole à Mme le Maire d’Artigues.

Cette interview est transcrite ci-après, annotée des commentaires de Monsieur Olivier Murat, riverain du site de CD Trans, qui a lui-même été interviewé par Mme Bambuck ce lundi.

« À partir de vendredi [24 février] et tous les weekends, du vendredi soir au lundi matin, il y aura du gardiennage physique sur le site. »

Proposition intéressante et qui va dans le bon sens, dans l’immédiat…

Cependant, tout comme le fil barbelé qui s’interrompt au niveau du portail d’entrée du site, la surveillance reste suspendue pendant la semaine, tous les soirs, jusqu’au lendemain matin.

Comme souvent, lorsque l’on est en présence d’une succession d’interventions dans un processus complexe, c’est le maillon faible qui détermine la solidité de la chaîne.

20170219-rv-citoyen-01

Le portail sans fil barbelé

« […] que CD Trans est conscient que ce n’est pas le terrain qui correspond à leur exploitation. »

Expression française un peu limite, Mme le Maire…

Pour les professionnels de CD Trans, savoir que leur choix n’est pas le bon et le faire quand même, c’est d’abord commettre une grave erreur de gestion qui met en danger l’avenir de l’entreprise mais surtout, dans notre cas précis, expose la vie de plusieurs centaines de personnes (enfants, jeunes handicapés en rééducation, femmes, femmes enceintes, personnes âgées, adultes…).

« Donc ils cherchent dès à présent à partir. Ils cherchent un autre terrain. »

Concrètement : que fait CD Trans pour trouver un autre terrain ?

Comment les Artiguais seront-ils informés de l’avancée de leurs recherches ?

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Si aucune pression (constat d’huissier, astreinte financière, comité de suivi avec des représentants de toutes les catégories de personnes concernées…) n’est  mise en place, je crains fort que nous n’ayons plus qu’à attendre le feu d’artifice… comme à Jonquières dans le Vaucluse, dans la nuit du 17 au 18 février 2017.

« Je ne souhaite pas, moi [le Maire], qu’ils restent plus longtemps qu’ils ne sont déjà là. »

Là, en ce qui concerne la forme, c’est le pompon, Mme le Maire…

Moi plus comprendre ce que toi vouloir dire ? Si toi pouvoir m’expliquer, je suis preneur.

« Il y a un vrai rejet par rapport à la situation de cette exploitation et ils reconnaissent eux-mêmes, du fait de la proximité des habitations, que ça n’était pas légal. Ça a été fait dans l’urgence. »

Revenons au fond.

C’est vrai, il y a un réel rejet, bien fondé, de la population locale vis à vis du choix du lieu d’implantation de ce site de stockage. 

Cela étant, si le choix effectué « n’est pas légal », il est donc illégal. Dans ce cas, Mme le Maire, qu’attendez-vous pour saisir M. le Préfet afin que la loi soit respectée et qu’il ferme ce site ?

Si par malheur un nouvel incident devait intervenir,  votre responsabilité personnelle sera engagée, à n’en pas douter.

Quand vous ajoutez que le choix du terrain a été fait par CD Trans « dans l’urgence », on est pris de panique. Que se passera-t-il lorsqu’une réelle situation d’urgence devra être prise en compte ?

« […] Ils ont pris celui-là [ce terrain] sans regarder aux alentours ce qu’il y avait. »

De qui se moque-t-on ?

Une consultation de Google Earth doit bien prendre cinq minutes !20170220-cd-trans-perimetre-de-600-metres

Pourquoi n’ont-ils pas pris contact avec les structures locales, avec la Mairie, avec le Club des entreprises… ?

« Maintenant à nous et à eux d’accélérer pour trouver un autre site d’exploitation. »

Je ne crois pas que la Mairie d’Artigues doive consacrer son temps et son énergie au relogement de CD Trans. Par contre, il serait souhaitable qu’elle se rapproche de la population pour mettre en place un accompagnement, ce serait de nature à éviter certains dérapages.

Vous pouvez écouter Madame le Maire sur France Bleue Gironde ici.

 

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.